Un jardin écologique

Créer un jardin écologique

Les problèmes environnementaux ont conduit de nombreux jardiniers à modifier leur façon de jardiner. Désormais, le jardin n’est pas seulement l’espace sauvage domestiqué dans un immeuble ou un parc. Il participe à la protection de l’environnement. Pour assurer ce processus, les méthodes de jardinages doivent être changées. Comment faire de votre jardin un environnement écologique ?

Caractéristiques d’un jardin écologique

Dans un jardin écologique, les plantes cultivées doivent être complémentaires, c’est-à-dire qu’elles contribuent au développement de l’écosystème terrestre.

Quand vous décidez de planter des végétaux, il ne faut pas se servir d’engrais chimique. Les engrais naturels sont à prioriser tels que le sang desséché ou le guano. Ces engrais ne vont pas nuire à la croissance de votre sol. Dans un potager, ce type d’engrais ne va pas changer la saveur des légumes et des fruits. Créer un potager va réduire les impacts des gaz à effet de serre et permet de gérer l’évacuation des eaux de pluie.

Dans ce type de lieu, les végétaux sont choisis soigneusement. La faune et la flore doivent se développer en harmonie. Par exemple, si vous plantez des légumes telles que les carottes, les tomates, les laitues… La plantation de souci officinal est suggérée. Cette espèce végétale tient les insectes éloignés. Planter de la lavande, des capucines est un excellent moyen de lutte contre les pucerons qui détruisent vos rosiers, vos arbres…

L’entretien d’un jardin écologique

Jardin écologiqueL’application des techniques de développement durable dans un jardin interdit l’usage excessif des ressources naturelles. En optant pour un jardin écologique, le tuyau d’arrosage qui tourne à plein régime est à bannir. Vous allez utiliser l’arrosoir. Si vous n’avez pas ce matériel, l’achat d’un arrosoir design en inox est avantageux. Il est facile à manier lors de l’arrosage. L’eau donnée aux plantes doit être dosée en fonction de leurs besoins afin de survivre. La possession d’un récupérateur d’eau de pluie est conseillée, l’eau de pluie peut être utilisée pour arroser vos cultures.

L’usage d’insecticide, de pesticide ou d’herbicide est interdit. Ces produits nuisent à la biodiversité. Donc, vous devez opter pour des végétaux complémentaires qui s’adaptent au milieu où ils vivent. La pose de nichoir est recommandée afin que les oiseaux ne détruisent pas votre culture. De plus, vous devez savoir que les faunes et les flores s’entraident dans le but d’assurer leur développement.

Certaines espèces animales ont besoin de végétaux pour s’épanouir et inversement. Par exemple, les abeilles ont besoin des végétaux mellifères comme les campanules, les asters, les myosotis… Qui vont secréter leur nectar. Cette étape est importante pour la production du miel de la part de l’abeille. En plantant ce type d’espèce végétale, vous participez à l’équilibre de notre écosystème.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.