Tapis en sisal

Décoration écologique : un tapis en sisal

Vous avez envie d’apporter une touche de nouveauté à votre intérieur, mais vous êtes à court d’idées ? Et pourquoi pas miser sur une décoration écologique ? Vous pensez qu’il n’est pas possible de concilier écologie et esthétique ? Voici une idée qui vous prouvera le contraire : un tapis en sisal.

Apporter une touche de nouveauté chez soi ne signifie pas forcément réaménager complètement sa maison ! Parfois, il suffit de peu pour faire la différence. Misez sur un tapis en sisal. Reconnu pour ses qualités environnementales, il possède de nombreuses vertus naturelles. De plus en plus en vogue, il est en plein dans la tendance écologie actuelle. Il apportera un effet « zen » et créera une ambiance chaleureuse, tout en s’adaptant à chacune des pièces de la maison.

Mais qu’est-ce que le sisal et quels sont ses avantages ?

Les origines du sisal

Le sisal est une fibre extraite des feuilles d’une plante mexicaine. Très solide, elle est utilisée pour fabriquer des cordages et des tapis et peut être modulée sous plusieurs formes selon les tissages : léger, moyen ou lourd.

Le sisal est un produit naturel issu d’une production durable. Le sisal est une espèce d’agave qui est probablement originaire du Mexique, mais dont la culture est très répandue. Les fibres sont obtenues à partir des feuilles de la plante. Comme celles-ci repoussent continuellement et que seule une petite partie des feuilles est récoltée à chaque fois, les plantes ne sont pas endommagées ni même arrachées pour la récolte.

Cette fibre est très résistante et confortable. Elle est également biodégradable et permet une régulation hydrométrique contribuant à la conservation de l’isolation de la maison. Le sisal est donc une fibre naturelle qui, en raison de ses propriétés particulières, convient parfaitement à la production de tapis et de moquettes. Grâce à ses propriétés hygroscopiques, un tapis en sisal assure un climat intérieur sain. Le sisal peut absorber l’humidité d’une pièce et la restituer si nécessaire.

Pour quelles pièces un tapis en sisal convient-il ?

Vous pouvez utiliser un tapis en sisal presque partout ! Dans la chambre à coucher, vous pouvez draper votre tapis en sisal devant un lit en bois massif. Placez votre table de salle à manger avec de jolies chaises en bois sur votre nouveau tapis en sisal. Dans le salon, le tapis en sisal fait bonne figure sous la table basse.

Que ce soit dans le salon, la chambre à coucher ou la chambre des enfants, un tapis en sisal peut donc être utilisé partout sans problème. Il est extrêmement robuste, antisalissure, antistatique et réchauffant. La fibre naturelle résiste même aux sollicitations élevées dans les pièces à fort passage, comme la cuisine. Vous trouverez des tapis qui conviennent parfaitement pour le hall d’entrée et les longs couloirs.

Les fibres de sisal permettent de fabriquer un tapis au tissage très serré. Il est très plat et convient à un intérieur plus sobre ou à un intérieur dans lequel l’attention ne doit pas être attirée par le tapis. Dans tous les cas, la couleur doit être assortie à l’intérieur. Si, malgré une qualité légèrement inférieure, le tapis doit avoir une teinte plus foncée et naturelle, il s’intègre très bien dans un intérieur aux couleurs chaudes, voire rustiques.
Par contre, un tapis en sisal n’est pas adapté à une salle de bain ou à l’extérieur. La fibre naturelle est trop sensible à l’humidité et à l’eau pour convenir à cet usage.

Comment entretenir un tapis en sisal ?

Grâce à la structure compacte de ses fibres, un tapis en sisal est relativement simple à entretenir. Contrairement aux longues fibres de nombreux autres matériaux, la saleté, notamment grossière, ne peut guère pénétrer plus profondément. La saleté est ainsi très facile à éliminer et il suffit parfois de balayer le tapis. Ce n’est qu’en présence de liquides colorants comme le café ou le vin qu’il peut être difficile, voire impossible, de nettoyer le tapis. Les fibres absorbent facilement le liquide en profondeur et sont souvent teintées de manière permanente.

Les tapis en sisal ont l’avantage d’être antistatiques et antisalissants. Il suffit de les nettoyer régulièrement avec un aspirateur à brosse classique. Il est important de ne pas nettoyer le sisal lorsqu’il est mouillé. Si de l’humidité se dépose sur votre tapis, il faut l’absorber le plus rapidement possible avec un chiffon.

Concernant l’entretien courant, vous pouvez passer simplement l’aspirateur. En revanche, si vous faites une tâche, évitez l’eau ou tout autre produit liquide et traitez la tâche une fois qu’elle a séché en utilisant un détergent sec et de préférence naturel. Autre astuce : vous pouvez recouvrir la tâche d’un linge blanc où vous repasserez un fer chaud afin d’atténuer les dégâts.

Comment choisir un tapis en sisal ?

La couleur est un critère de qualité important. Si le tapis doit être teinté, il est préférable d’opter pour une couleur claire, idéalement un blanc crème. La couleur claire et pure ne dénature que peu les autres couleurs utilisées pour la teinture.

Un autre critère de qualité est la nature des fibres. Comme les fibres de sisal ne représentent qu’une partie de la feuille totale, elles doivent être séparées du reste du tissu. Or, cette opération n’est pas toujours parfaitement réalisée et il reste parfois des résidus. Ceux-ci rendent les fibres moins lisses et rendent la suite du traitement plus difficile en raison des restes de feuilles qui y adhèrent.

Lors de l’achat d’un tapis en sisal, il convient donc de veiller à la luminosité ou à l’intensité des couleurs, ainsi qu’à une structure aussi lisse que possible.

Alors, qui a dit qu’il n’était pas possible d’allier l’écologie à l’esthétique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.